Skip links

La Filtration Industrielle

Filtrer des éléments signifie séparer les constituants d’un mélange qui possède une phase liquide et une phase solide à l’aide d’un milieu poreux.

Les procédés de fabrication industrielle génèrent différents types de poussières qu’il faut traiter pour optimiser le fonctionnement des machines, garantir l’état sanitaire des locaux…  Pour qu’une solution de dépoussiérage industriel soit efficace, bénéficier d’un système de filtration adapté est important. 

Chez Athorium, nous répondons aux demandes les plus pointues en proposant des systèmes sur-mesure.

filtration industrielle

Le process de filtration industrielle

La filtration industrielle s’inscrit dans le processus de dépoussiérage industriel. Elle permet, sur les étapes d’une chaîne de production, de retirer les particules en solution ou en suspension, les substances chimiques ou encore les bactéries.

Le premier enjeu de la filtration dans l’industrie est de garantir la santé des employés présents sur les sites de production en préservant la qualité de l’air, en limitant la concentration des polluants dans l’atmosphère et le temps d’exposition.

Toute industrie, suivant son activité et les composants qu’elle utilise, doit être équipée de systèmes de filtration pour renouveler l’air, éviter les élévations de température, les phénomènes de condensation, la formation de mauvaises odeurs et évacuer les polluants.

Ces obligations sont inscrites dans le code du travail pour les employés et des normes sont définies selon les secteurs pour préciser les valeurs limites à ne pas dépasser.

Au niveau mondial, la norme ISO 16890 fixe depuis fin 2016 les standards que doit respecter un filtre à air. Parmi les éléments solides à filtrer, on peut mentionner les poussières de bois, très présentes dans les scieries ou menuiseries. On peut aussi citer les poussières d’origine minérale (silice, fer, cobalt, zinc) ou végétales (coton, farine). Toutes ces matières produisent des poussières lors de la transformation de produits manufacturés ou semi-finis, dont il faut limiter la concentration.

L’enjeu de la filtration est également environnemental puisque des directives européennes, notamment la directive IED, adoptée en 2010, définissent le taux d’émissions polluantes que les industries rejettent dans l’atmosphère, avec l’objectif d’aller vers une réduction. Il en va de même pour la filtration de l’eau, qu’il s’agisse des eaux de process dans la sidérurgie, le traitement de l’eau douce pour la papeterie. 

 

Pour quelles industries ?

Selon les secteurs d’activités, ATHORIUM fournit des solutions de filtration  sur mesure aux industriels.

Métallurgie

Lors du processus de moulage sous pression, des fumées grasses et huileuses se forment. Il est nécessaire de recourir à un système de filtration de l’air adapté directement sur les machines et composé de : filtres à manche de dépoussiérage, dispositifs anti-buée, unités de filtration électrostatiques, éléments au charbon actif. Afin de garantir la vitesse de rotation des machines, vous devez utiliser des lubrifiants. Les machines d’usinage produisent ainsi des brouillards d’huiles. L’installation de filtres à air évite la formation de micro-brouillards stagnants dans les locaux, limite les risques d’incendies, de glissements et la formation d’une atmosphère malsaine pour les salariés.

Les avantages pour le secteur de la métallurgie de recourir à ces systèmes de filtration sont de répondre aux normes environnementales et de santé au travail. Les machines équipées de systèmes de filtration efficaces sont plus durables, elles présentent moins de risques de se gripper et elles sont moins gourmandes en énergie. Ainsi, un enjeu écologique et sanitaire devient un enjeu économique pour les entreprises.

Agro-alimentaire

La filtration permet d’éviter toute contamination des produits qui sont amenés à être consommés. Les filtres à cartouches peuvent être utilisés pour la clarification des liquides et les débarrasser de leurs micro-organismes. On pense à la fabrication de la bière, des sodas, ou même à l’eau en bouteille, qui nécessite un processus de filtration stérile avant embouteillage. Dans l’agroalimentaire, tous les gaz en contact avec un produit fini (azote, air comprimé), doivent être filtrés. On utilise des préfiltres conçus pour retenir les particules présentes dans l’air. La sécurité alimentaire est un sujet sensible et tout manquement peut être rédhibitoire. Par ailleurs, une bonne maîtrise de la chaîne de conditionnement permet la mise sur le marché de produits à date de consommation plus longue.

Chimie et Industrie Pharmaceutique

Notamment pour la fabrication de principes actifs, la filtration se fait en amont sur les matériaux bruts et autres solvants, jusqu’au contrôle des principes actifs finis. Des corps de filtres, à cartouches de charbon micro-poreux, permettent d’optimiser la réduction de contaminants organiques. Là encore, l’avantage de recourir à la filtration pour l’industrie pharmaceutique est d’assurer la sûreté de produits destinés à la santé et donc très sensibles.

Industrie du Bois

Les poussières (sciure, copeaux) sont très nombreuses et un trop haut niveau de concentration les rend potentiellement cancérogènes. L’utilisation de ventilateurs à grande capacité, de filtres à panneaux et équipements aérauliques sont nécessaires pour assainir l’atmosphère. Des filtres performants permettent de stocker les déchets qui peuvent être recyclés.